Ce samedi 21 juillet, un chauffeur de car a eu le réflexe qu'il fallait lorsque son véhidule a pris feu sur l'A13. Sur les 41 passagers à bord, tous sont sains et saufs.
(Illustration)Istock

Car en flammes : aucune victime à déplorer

Un drame évité in extremis. Samedi dernier, un autocar a pris feu sur l’A13. Albert Ferre, son chauffeur, a eu la présence d’esprit d’arrêter son véhicule et d’évacuer ses 41 passagers. Sur les deux enfants, les 22 femmes et les 17 hommes à bord, aucun n’a été blessé.

L’autocar reliait ses passagers d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) à Deauville (Calvados). Lorsqu’il traversait l’A13, au niveau de la commune de Pont de l’Arche dans l’Eure, le chauffeur a aperçu "le symbole de la batterie en feu" sur son tableau de bord. Au micro de France Bleu, Albert Ferrere s'est souvenu : "J'ai aussitôt regardé dans le rétroviseur et j'ai vu de la fumée qui sortait du bus. J'étais un peu paniqué mais les passagers n'ont pas eu le temps de s'en rendre compte car tout est allé très vite."

A lire aussi : Le moteur d'un avion explose, une passagère aspirée en plein vol

Le chauffeur a décidé de rabattre son véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence avant de demander à ses 41 passagers de sortir. Pas moins de quelques minutes plus tard, les flammes ont pris d’assaut l’autocar qui s’est embrasé dans sa totalité. Le chauffeur ajoute en ce sens : "Dès qu'ils sont sortis, même pas trois minutes après, le feu s'est intensifié. On a eu le temps d'ouvrir les soutes sur le côté pour prendre un peu les bagages avant que ça ne s'enflamme carrément".

Car en flammes : les nerfs d’acier du chauffeur

Même si le chauffeur a pu être pris de panique, il a su garder son sang-froid face à l’horreur : "J'ai géré comme j'ai pu, sans trop paniquer. Du moment que toutes les personnes étaient sorties du bus j'étais soulagé". Pour lui l’incident de 5-10 minutes, lui a paru être une heure : "On ne pouvait rien faire, j'ai vu les flammes s'embraser, les vitres exploser, après les pompiers sont venus assez rapidement." "Il a réagi exactement comme il fallait", a jugé le gérant de Parisima, la compagnie de cars.

Les passagers, tous indem nes, ont dû rester sur le bas-côté de la route, derrière la barrière de sécurité pendant près de deux heures. Ils ont ensuite été récupérés par un car de remplacement. 

Le véhicule qui a pris feu n’appartenait pas à la société d’autocar et avait été loué en remplacement du car prévu initialement qui était, lui, en panne. Le héros Albert Ferre a été félicité par les gendarmes et les pompiers.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bus en feu : le chauffeur sauve ses 41 passagers

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.