Arnaud Beltrame, le lieutenant-colonel de gendarmerie a finalement succombé à ses blessures. Lors de l'attaque terroriste contre un supermarche de Trèbes survenue vendredi, il avait échangé sa place contre celle d'une otage qui est toujours sous le choc.
AFP

Un homme a risqué sa vie pour en sauver une autre. C’est lors de la prise d’otage revendiquée par Daech d’un supermarché de Trèbes (Aude) ce vendredi 23 mars, qu’Arnaud Beltrame, lieutenant-colonel de gendarmerie est devenu un véritable héros pour toute la nation. S’étant livré au terroriste en échange de la libération d’une otage, il est finalement décédé dans la nuit de vendredi à samedi dernier. Grâce aux informations de BFMTV, on en sait un peu plus sur cette femme.

Julie, âgée d’une quarantaine d’années, est hôtesse de caisse au Super U qui a été attaqué, depuis plus d’un an. Sauvée des mains des terroristes par le héros Arnaud Beltrame, elle vit désormais un vértiable traumatisme. "C’est elle qui a passé le plus de temps avec le terroriste", révèle BFMTV

A lire aussi : Aude : Arnaud Beltrame, ce héros "qui a donné sa vie" pour libérer les otages

Mariée et mère d'une petite fille de deux ans et demie, Julie habite non loin de la ville de Carcassonne. Selon les informations de Midi libre, elle possède un diplôme d'ingénieur "qualité sécurité environnement". C'est suite à la perte de son emploi, qu'elle a été embauchée dans le supermarché. Depuis l'attaque, la quadragénaire est encore sous le choc. Sous la menace de l’arme à feu contre sa nuque durant près d’une heure, la femme a su garder son calme… jusqu’au moment de l’échange. Depuis, le visage de son héros ne cesse de hanter ses pensées. 

De nombreuses victimes

Selon les informations de BFMTV, aucun des employés du supermarché ne souhaitent prendre la parole publiquement. Ils bénéficient depuis l'attaque d’un soutien psychologique de l’Etat et de plusieurs associations.

Une messe en hommage aux personnes disparues suite à l'attentat a été organisée à l’église de Trèbes, dimanche 25 mars. Julie, toujours sous le choc, n'a pas participé à cet hommage. De nombreuses fleurs ont été déposées devant plusieurs gendarmeries de France, ainsi que devant la caserne de Carcassonne. 

Pour l'heure, les investigations sont toujours en cours. Radouane Lakdim, l'auteur de cette attaque a été abattu, et deux de ses proches sont toujours en garde à vue.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.