Le trader néerlandais, Jan Fasen a été mis en examen et écroué à Paris ce mercredi dans le cadre de l'affaire de la viande de cheval. De nombreux produits surgelés contenaient de la viande de cheval bon marché, alors qu'ils étaient censés être uniquement à base de bœuf.
©AFP

Jan Fasen a été mis en examen et écroué ce mercredi à Paris. Le trader néerlandais, dont la société a été au cœur du scandale de la viande de cheval l’année précédente, est inculpé pour "tromperie aggravée", "faux et usage de faux", et "escroquerie en bande organisée".

Une affaire européenne

Le scandale a éclaté début 2013, de la viande de cheval est retrouvée dans des plats préparés surgelés de plusieurs enseignes de la grande distribution. Une enquête est rapidement diligentée conjointement par les ministères de l’Agriculture et de la Consommation. Rapidement, l’entreprise de transformation de la viande, Spanghero est mise en cause. Alors que l’entreprise française est au chômage technique, l’affaire prend une tournure européenne. En effet, la viande de cheval s’avère provenir de Roumanie par l’intermédiaire d’une entreprise basée à Chypre : Draap Trading. Cette dernière n’est autre que la société de Jan Fasen, le trader néerlandais mis en examen. Les enquêteurs sont arrivés à la conclusion que la société du trader est à l’origine de l’approvisionnement de Spanghero en viande de cheval dissimulée en viande de bœuf.

A lire aussi : Que sont devenus les plats cuisinés à la viande de cheval ?

Selon la direction centrale de la répression des fraudes, le scandale de la viande de cheval aurait touché 16 pays européens avec 50.000 tonnes de viandes de cheval étiquetées "viande de bœuf". Selon l’enquête, 800 tonnes de viandes auraient été acheminées vers la France par la société du trader. Ce dernier a par ailleurs été condamné en appel aux Pays-Bas à une amende de 50.000 euros et six mois de prison pour avoir vendu en France de la viande de cheval en tant que bœuf halal.

Le ministre de la Consommation français de l’époque, Benoît Hamon, a renforcé la traçabilité de la viande de la loi sur la Consommation adoptée en juin dernier. Cependant aucun texte commun n’est encore passé à l’échelle européenne.

A voir sur le même sujet : 

Participez à notre vidéoconférence sur les symptômes du Covid-19 ! Posez vos questions à notre expert en direct

Vidéo : Viande de cheval: la société Spanghero se défend, 13 pays concernés

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.