L'automne approche, le temps deviendra gris et le moral aussi. Un maire de Vendée a donc publié un document officiel exigeant à ses résidents d'être le plus heureux possible.

"Un arrêté municipal officiel" imposant aux administrés d'être de bonne humeur. La semaine du 5 au 11 octobre 2019, à l'occasion de la première édition d'un festival de musique "Ville en joie", Freddy Riffaud, maire des Essarts en Bocage a publié un décret obligeant toutes personnes résidant ou venant dans cette commune à être heureux. Ce document officiel, sorti le vendredi 13 septembre 2019, interdit toutes mauvaises ondes, rapporte Europe1

Pourquoi le maire des Essarts en Bocage a publié cet arrêté ?  

L'homme politique, sans étiquette (SE) entend ne laisser rentrer sur le territoire aucune personne qui pourrait faire barrage à l'expression" de la joie. En effet, il explique qu'une émotion négative peut se propager rapidement et faire beaucoup de dégâts. Par ailleurs, "le risque élevé de mauvaise humeur à l'arrivée de l'automne et au taux d'ensoleillement moins important" accroît ce risque. 

Interrogé par l'AFP, il explique que la morosité est trop présente en France et qu'il veut tenter "de diffuser cet état d'esprit" dans les commerces et chez les citadins. L'homme qui travaille à mi-temps dans l'informatique ajoute que ce décret est officiel et signé de sa part. 

L'édile aimerait également mettre en place le label "ville en joie" dans sa commune rurale de 9 000 habitants située en Vendée, relaie Franceinfo. Il réfléchit aussi à la création d'un "label national" en élargissant cette semaine du bonheur à d'autres communes, en affirmant que "la vie n'est pas simple mais ce n'est pas en la regardant du mauvais côté qu'on va améliorer les choses".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.