Sommaire

Variant du Covid : pourra-t-on vraiment démocratiser le masque "bec de canard" ?

Cette solution intermédiaire apparaît d'autant plus efficace qu'il semble complexe, pour l'heure au moins, de faire accepter le masque FFP2 à la population française. Et ce, pour bien des raisons.

D'abord, sur le plan purement financier : il s'agit d'un produit plus cher à fabriquer ; et donc plus onéreux à l'achat. En France, chaque unité coûte a minima un euro.

En outre, il s'agit d'un dispositif très inconfortable, qu'il faut changer régulièrement car il est plus filtrant… et par conséquent, accumule davantage l'humidité. "Le port du masque chirurgical a mis un peu de temps avant d'être majoritairement accepté. Avec ses caractéristiques particulières, les Français auraient peut-être encore plus de mal à adopter le FFP2", estime d'ailleurs le Dr Jérôme Marty, interrogé par Yahoo actualités.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.