Mercredi matin, à Draguignan (Var), le cadavre d’un chat battu à mort a été retrouvé. Victime d'un acte d'une grande cruauté, ses yeux auraient été arraché par ses bourreaux.

Une scène d’une violence inouïe. Dans la nuit de mardi à mercredi, un chat a été la victime de la cruauté de plusieurs personnes dans les rues de Draguignan dans le Var, rapporte Var-Matin. Son cadavre portant les marques des supplices qu’il a subis a été retrouvé au petit matin par une adhérente d’une association de défense des animaux locale, les Amis des chats de Draguignan.

Selon le quotidien régional, il aurait été battu à mort à coups de pieds et torturé à l’aidé de tessons de bouteille. Les bourreaux, qualifiés de "salopards" par Var-Matin, serait même allé encore plus en lui arrachant les yeux, faisant preuve d’une cruauté sans nom.

"Nous sommes ulcérés par de tels agissements"

Les faits se seraient déroulés sur la Place aux Herbes, dans la vieille ville de Draguignan, entre 1h30 et 5 heures du matin, d’après les premiers éléments de l’enquête. Le chat avait ses habitudes dans le quartier et était connu des habitants qui le nourrissaient. L’association des Amis des chats a annoncé son intention de porter plainte et une adhérente a dénoncé dans un message posté Facebook une scène "macabre" et le "supplice" subi par le félin.

Publicité
"Nous sommes ulcérés par de tels agissements et avons une pensée profonde pour les résidents qui sont dans le chagrin", peut-on lire sur le compte de l’association. Toutefois, 20minutes.frrapporte que l’enquête pourrait être difficile, un témoin ayant assisté à cette scène de cruauté aurait peur de témoigner, craignant des représailles.

En vidéo : Un tortionnaire de chat face à la justice

mots-clés : Chat, Torturé, Mort, Yeux, Var, Cruauté

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité