Sommaire

En Italie, les frontières avec la France restent très surveillées

Pays européen le plus touché par le nouveau coronavirus, l’Italie met tout en œuvre pour se protéger des voyageurs étrangers. Si les frontières ne sont pas fermées avec la France, elles demeurent très surveillées. Les motifs de déplacement sont très encadrés : professionnels, santé, urgence absolue ou retour au domicile.

Toute personne entrant en Italie doit en revanche se signaler aux autorités sanitaires et, sauf exception, se "soumettre à une mesure d'auto-isolement" durant 14 jours, précise le quai d'Orsay. Ils ne pourront pas non plus utiliser les transports publics. Les personnes venant pour des raisons professionnelles pour moins de 72 heures, les travailleurs transfrontaliers et les professionnels de santé ne sont pas concernés par cette mesure.

"Cet été, nous ne resterons pas sur nos balcons et la beauté de l'Italie ne restera pas en quarantaine. Nous pouvons aller à la mer, à la montagne, profiter de nos villes", a assuré dimanche 10 mai Giuseppe Conte, le Premier ministre italien. Le cas des touristes n’a cependant pas été évoqué.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.