Vacances d'été : dans ce pays, vos frais médicaux seront pris en charge si vous êtes maladeLe pays prend de nombreux éléments en charge pour attirer les touristesCreative Commons
Chypre devrait rouvrir ses aéroports le 9 juin 2020 après avoir levé le confinement, le couvre-feu, ainsi que les restrictions de déplacement. Le pays compte prendre en charge les frais médicaux des voyageurs s'ils sont malades.
Sommaire

Toutes les techniques semblent bonnes à tester pour relancer le tourisme. Après des semaines de confinement, Chypre a fini par lever la mesure, le couvre-feu qu’il avait instauré, mais également les restrictions de déplacement, informe Capital. Le pays semble même prêt à passer un nouveau cap avec la réouverture de ses aéroports à partir du 9 juin 2020 aux vols en provenance de 13 États "à faible risque".

Parmi eux se trouve, entre autres, Israël, la Grèce, l'Allemagne, l'Autriche, ou encore Malte. Pour attirer les touristes "déconfinés", Chypre souhaite mettre en place un système particulier, mais avantageux pour eux : couvrir les dépenses médicales de toutes les personnes testées positives au coronavirus Covid-19 lors de leur séjour sur l’île. Cette mesure a été annoncée le mercredi 27 mai 2020 par les responsables du pays.

Une destination sans risque ?

Les ministères des Affaires étrangères, des Transports et du Tourisme ont d'ailleurs écrit une lettre à l’intention des voyagistes et des compagnies aériennes dans laquelle ils détaillent les mesures sanitaires et protocoles à mettre en place pour la sécurité des touristes. En plus de ce geste accordé aux voyageurs, Chypre met l’accent sur son faible taux de mortalité et de transmission du coronavirus Covid-19. Il se considère comme une destination "sûre".

En effet, d’après les informations fournies par l’État, plus de 10% de sa population de moins d'un million d'habitants a été testée, et 939 cas ont été enregistrés, dont 17 décès. En complément des soins médicaux, le gouvernement promet de prendre en charge les coûts du logement, et de nourriture pour les personnes qui tomberaient malade à Chypre. Un détail qui a son importance : seul le transfert à l'hôpital et le vol de rapatriement seront à la charge de l’individu tombé malade.

Beaucoup d’éléments pris en compte

Un établissement avec une capacité de 100 lits est exclusivement réservé pour les touristes qui seront testés positifs. Sa capacité "pourra augmenter si nécessaire dans un délai très court", peut-on lire sur le document. En tout, 112 unités en soin intensif et 200 respirateurs seront réservés aux patients dans un état critique.

Les "hôtels de quarantaine" mettront à disposition 500 chambres pour la famille et les proches du malade. Malgré toutes ces précautions, Chypre sait que le secteur touristique prendra un grand coup.

Une lourde perte

En 2019 par exemple, l’île avait accueilli près de quatre millions de visiteurs pour un revenu de 2,68 milliards d’euros. Cette année, le gouvernement pense que le nombre de touristes diminuera de 70%, indique Capital. Une baisse importante lorsque le secteur représente environ 15% du PIB (produit intérieur brut) du pays.

Pour les personnes qui viendront en vacances à Chypre entre le 9 et le 19 juin 2020, ces dernières devront se munir d’un certificat attestant qu’elles ont été testées négatives au coronavirus Covid-19. Après cette période, ce ne sera plus nécessaire, et d’autres pays viendront s’ajouter à la liste des 13 déjà présents, petit à petit.