Colère, frustration, angoisse... Les passagers du vol Manchester-Islamabad ont fait face à une situation des plus inattendues, il y a quelques jours. Une enquête a été ouverte.
Illustration Istock

Secousses, problèmes techniques, nombreuses sont les raisons qui peuvent créer la panique dans un avion. Vendredi 7 juin, un vol à destination d’Islamabad, au Pakistan a décollé avec plus de 7h de retard de Manchester (Royaume-Uni).

La raison : une passagère souhaitant aller aux toilettes a par erreur ouvert l’issue de secours. Le toboggan d'évacuation a été déplié, rapporte The Independent.

Publicité

L’ensemble des passagers ont été obligés de descendre de l’appareil. L'avion est lui, reparti le lendemain matin avec seulement 38 personnes à son bord, comme prévue dans la procédure, lorsque les systèmes d’évacuation sont désactivés. 

Publicité
"Tous les passagers ont eu un dîner. Le transport vers l'hôtel, ainsi qu'une chambre leur ont été alloués, et ils ont été placés sur les vols suivants", a précisé le porte-parole de la compagnie au The Independent

Le retard de ce vol a engendré des perturbations sur les départs suivants. "Nous invitons les passagers à suivre les consignes de sécurité, car de tels incidents risquent de gêner des centaines d'autres passagers.", a précisé la compagnie dans un tweet, à la suite des retards que cet incident a provoqué sur les vols suivants. 

Publicité

Des consignes de sécurité non respectées

L’avion est arrivé à destination sans aucun problème, ou presque. En effet, parmi les 38 passagers du vol, certains ont signalé l’oubli de leurs bagages à Manchester.

"Quand nous sommes arrivés ici aujourd'hui, on nous a dit que la moitié de nos bagages se trouvait toujours à l'aéroport de Manchester. Beaucoup d'entre nous n'ont même pas de vêtements à porter ici", dénonce sur Twitter l’un des 38 passagers à bord du vol.
Publicité

En revanche, un flou plane sur l’absence de l’équipe de cabine à proximité de l’issue de secours au moment du décollage. Une présence qui aurait évité cet incident. La passagère à l’origine de ce geste malencontreux s’est par ailleurs levée, alors que les signaux rouges indiquant le bouclage de la ceinture étaient allumés. La compagnie Pakistan International Airlines a ouvert une enquête. 

Vidéo en lien avec le sujet : L'effrayant atterrissage d'urgence d'un avion sans les roues avant