Une Suissesse âgée d’une trentaine d’années a comparu devant un tribunal ces dernières semaines. Outre avoir fait subir des actes à sa fille de 5 ans, elle est accusée de l’avoir mise "à disposition" de son amant de 50 ans…

Une Suissesse de 31 ans a comparu devant le tribunal mi-mars pour une affaire impliquant sa fille de 5 ans – aujourd’hui âgée de 8 ans –, et son amant, F., un Allemand âgé d’une cinquantaine d’années. Les faits sont sordides. La mère de famille accusée d’actes d'ordre sexuel avec un enfant, de pornographie illicite et de violations du devoir d'assistance ou d'éducation, a admis avoir abusé de sa propre fille, comme le rapporte Le Matin, citant 20 Minuten.

Publicité
Publicité

Elle a éduqué son enfant pour qu’il devienne "l’esclave sexuel" de son amant, souhaitant qu’il dépucèle un jour la fillette.

Des sévices innommables

Pour mener à bien "cette éducation", la Suissesse a appris à sa fille à manier un vibromasseur et l’a forcée à regarder des images des parties génitales de son amant Allemand. La mère de famille est également accusée d’avoir obligé son enfant à la caresser et de lui avoir massé l’entrejambe.

La trentenaire a expliqué devant le tribunal que toute sa vie se concentrait sur son amant, dont elle craignait qu’il la quitte. Ce dernier, accusé d’actes d'ordre sexuel avec un enfant et de pornographie illicite, a nié.

La fillette, toujours traumatisée a été placée dans une famille d’accueil et suit aujourd’hui sa scolarité dans une école spécialisée. Son avocate a demandé 40 000 francs (environ 34 000 euros) Suisse de dédommagement. Une peine de 3 ans et demi de prison a été requise pour la mère, et 5 ans pour l’amant.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :