Une famille juive de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis a été battue et dépouillée dans son pavillon par des hommes qui en voulaient à "son argent". Une attaque préméditée qui aurait duré plusieurs heures. 

Une famille de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis, a récemment vécu l’enfer chez elle. Ainsi que le rapporte Le Parisien, les trois membres d’une famille juive ont été battus et séquestrés chez eux dans la nuit de jeudi à vendredi dernier.

"Vous êtes juifs, nous savons que les Juifs ont beaucoup d’argent"

Trois hommes seraient entrés par effraction dans leur pavillon avant de s’en prendre à eux. "Ils ont coupé le courant, séquestré d’abord le fils de la famille, puis au petit matin s’en sont pris à la maitresse de maison" et à son mari, rapporte le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA) dans un communiqué publié dimanche. Cette famille aurait été prise pour cible en raison de sa religion. "Vous êtes juive, vous avez de l’argent", auraient en effet répété les malfaiteurs à la mère. Plusieurs associations ont d’ailleurs dénoncé une "agression antisémite". Agé de 84 ans, le père a quant à lui raconté : "On m’a donné un coup sur la tête. Je suis tombé et ils se sont restés pendant 5-10 minutes à me taper dessus. J’ai perdu connaissance. ? Quelques instants après, je me suis réveillé et ils ont commencé par nous dire : ‘Vous êtes juifs, nous savons que les Juifs ont beaucoup d’argent et vous allez nous donner ce que vous avez. Si vous ne nous donnez pas ce qu’on vous demande, on vous tue". Armés d’un "tournevis et d’un couteau", les agresseurs seraient partis avec les cartes bleues de leurs victimes ainsi que "tous leurs biens" et ses bijoux.

Publicité
Publicité

La famille aurait finalement pu se sortir de cet enfer, en profitant du départ des malfaiteurs pour alerter la police. Une enquête a depuis été ouverte par le parquet de Bobigny pour vol aggravé, extorsion aggravée et séquestration. Selon les premiers éléments communiqués, cette attaque aurait été préméditée. Les trois agresseurs sont actuellement toujours recherchés. Les membres de la famille se disent, eux, "traumatisés".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :