Une Australienne de 51 ans affirme être trop jolie pour avoir des amis
Après une dépression, l'Australienne Jane Curnow a compris que de nombreuses personnes sont jalouses de son apparence, notamment ses amies. Découvrez-la en photo. 

Jane Curnow considère que son apparence a un impact sur sa vie sociale

1/15

Jane Curnow est orginaire de Syndey. A l'âge de 32 ans, elle a été diagnostiquée dépressive, ce qui l'a poussé à se poser des questions et notamment sur son apparence : "je me suis demandée, si je suis belleet  que tout le monde le dit, pourquoi suis-je malheureuse ? Pourquoi je ne vis pas mon rêve ?", a-t-elle confiée au le site australien News. Elle a réalisé qu'elle était trop belle et que cela ne plaisait pas forcéement : "les femmes étaient (et sont toujours) jalouses et pleines de ressentiment envers moi, mais, à l'époque je n'avais pas compris que c'était à cause de mon apparence et de leurs propres insécurités".

Sa transformation en 5 ans

2/15

A 51 ans, Jane Curnow a n'hésite plus à montrer son corps et ses changements depuis sa dépression. Elle est aussi devenue coach fitness et aide les femmes qui ont eu des difficultés à apprécier leur apparence.

Le sport est omniprésent dans sa vie

3/15
 

Avec force et conviction, elle a atteint ses objectifs !

4/15
 
Voir la suite du diaporama

La sportive a souhaité de bonnes fêtes à ses 2 360 followers

5/15
 

Retour : 14 ans en arrière

6/15
 

Elle a bien changé

7/15
 

Retrouvailles avec un ami (finalement elle en a !)

8/15
 

Jane Curnow est coach pour aider les femmes qui ont aussi vécu une dépression

9/15
 

Séance photo sur les plages australiennes

10/15
 

En l'espace de 4 ans, l'Australienne s'est sculpté un corps d'athlète

11/15
 

Jane Curnow partage son expérience afin que d'autres ne la reproduisent pas

12/15
 

L'Australienne a l'air d'apprécier son âge

13/15
 

En 2008, elle a tenté de se sucider

14/15
 

Elle partage ses journées à la salle ainsi que les préparations pour des séances photos

15/15