Au Qatar, un journaliste a donné sa démission après la publication d'une photo dans laquelle on peut voir des dessins tirés du célèbre Kama Sutra.

Une photo a provoqué sa démission. Jaber al-Harni, le rédacteur en chef du journal quatari Al-Sharq a présenté sa démission après la publication d'une photographie montrant les mains d'une femmes tatouées de scènes du Kama Sutra.

Le cliché en question a été publié dans le cadre d'un article sur les dangers du henné. Les tatouages représentent de façon explicite des relations sexuelles entre un homme et une femme. 

"Toutes les excuses ne suffisent pas pour une telle erreur"

Jaber al-Harmi s'est excusé sur le site du journal en déclarant avoir commis une "erreur totalement involontaire", la présentant comme "la pire" qu'il ait connue en 25 ans de carrière journalistique", rapporte le Figaro.

Publicité
"Toutes les excuses ne suffisent pas pour une telle erreur, survenue du fait de la publication d'une photo moralement inappropriée", a écrit le rédacteur en chef, ajoutant: "nos valeurs et principes sont une ligne rouge à ne pas franchir".

La publication du cliché avait suscité une polémique sur les réseaux sociaux.

Vidéo que le même thème : "Fait chier, je me casse" : une journaliste démissionne en direct 

mots-clés : Journaliste, Qatar

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité