Creative Commons
Un clown professionnel d'une trentaine d'années a tué son ex-conjointe alors que ses enfants étaient ligotés à côté. L'homme s'est lui-même surnommé le ''crimiclown".

Un homme tue son ex-compagne et ligote ses enfants : "Je suis un crimiclown"

Clown Tobi, de son véritable nom Kevin Lapeire, a mortellement poignardé son ancienne compagne après avoir ligoté ses trois enfants, puis s'est retransmis en direct sur Facebook lors d'un affrontement sur le toit avec la police qui a pris fin avec son arrestation, selon Fox news.

Le drame s’est produit lors de la fête des mères en Belgique près d’Ostende, ce dimanche. Selon les informations du Telegraph, Caroline D., la victime de 47 ans, avait quitté son compagnon quelques jours plus tôt car ses enfants ne l’aimaient pas. Ce dernier, qui intervient également dans les hôpitaux pour enfants, a voulu se venger : après avoir mis un somnifère dans le verre de son ex, il a menacé ses trois enfants avec un fusil puis les a ligotés au grenier.

A lire aussi : Chute d'un gros cactus à Monaco : une femme de 92 ans décède

"Je ne suis plus un cliniclown mais un crimiclown, et c’est comme ça que je vais devenir célèbre", a-t-il dit aux enfants de Caroline, âgés de 11,13 et 17 ans. Ils l'ont entendu dire : "Je suis un monstre, je le sais", avant de poignarder sauvagement leur mère. Le lendemain, il a téléphoné à leur école et au travail de Caroline pour dire qu'ils seraient en retard lundi. 

Crimiclown se retransmet ensuite en direct depuis un toit, fusil à la main

Selon le Telegraph, l’homme de 31 ans s’est rendu le lendemain chez une autre de ses ex-compagnes vers midi pour prévenir les autorités que les enfants étaient ligotés, avant de prendre la fuite. Ces derniers ont été retrouvés sains et saufs.

Peu après, armé d’un fusil, Kevin Lapeire est revenu sur les lieux et est monté sur le toit, où il a passé plusieurs heures. Tout en lançant des bonbonnes de gaz du haut de l’immeuble, Crimiclown a menacé toutes personnes qui l’approchaient. Alors qu'il se diffussait en live sur Facebook, il n'a pas hésité à pointer son arme sur sa tête.

Il a été interpellé vers 15h30 par les Unités spéciales.

En vidéo - Lille: un clown au musée !