Sommaire

3e dose de vaccin anti-Covid : un délai d'au moins six mois après la deuxième injection

Cette troisième dose devrait être administrée aux concernés "dans un délai d'au moins six mois" après la deuxième. Comme le recommande la HAS, cette nouvelle injection proviendra d'"un vaccin à ARN messager (comme Pfizer/BioNTech ou Moderna Ndlr), quels que soient les vaccins que vous avez reçus précédemment", a précisé Olivier Véran jeudi 26 août au soir.

Ce rappel avec un sérum à ARN messager sera aussi administré à ceux qui ont reçu le vaccin à dose unique Janssen, "à partir de quatre semaines après" l'injection. La dose unique ne suffit vraisemblablement pas à protéger contre le variant Delta, juge la HAS.

Le ministre de la Santé précise que cette injection sera prise en charge par la sécurité sociale, à l'image des deux premières. 

D'autres publics pourraient aussi très vite être concernés. La Haute Autorité de Santé estime en effet qu'il est possible qu'une dose de rappel soit nécessaire "au cours des mois qui viennent, sans qu'il soit encore possible à ce stade de se prononcer précisément, ni sur la population cible ni sur le calendrier". 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.