L’ex-Première dame doit se frotter les mains : son livre "Merci pour ce moment" s’est écoulé à 145 000  exemplaires en seulement quatre jours. De son côté, le président "tient" le coup…

Valérie Trierweiler a réussi à faire coup double : s’assurer une coquette rentrée d’argent et se venger de son ex-compagnon. Moins d’une semaine après sa sortie, son livre est en effet considéré comme "le meilleur démarrage de cette année" toutes catégories confondues, a indiqué Sébastien Rouault, chef du groupe Livres chez l’Institut GfK. En rupture de stock dès le lendemain de sa parution, Merci pour ce moment s’arrache et les librairies sont dévalisées quelques heures après avoir été réapprovisionnées. En tout, 145 000  exemplaires ont été vendus entre jeudi et dimanche, dont 14 000 en format numérique et 131 000  en format papier, toujours selon l’Institut GfK.

Trierweiler promet de faire mieux que MussoAvec de tels chiffres, Valérie Trierweiler promet ainsi de réussir à faire mieux que Guillaume Musso et E L James. L’auteur français a en effet vendu 150 000 exemplaires en dix jours de son dernier roman, Central Park, tandis que la personne qui se cache derrière la romance SM entre Christian Grey et Anastasia Steele avait écoulé 100 000 exemplaires du premier volet de la saga Cinquante Nuances de Grey en octobre 2012.

Autant de détails sur la vie privée d'une ex-Première dame : du jamais vuUn succès que beaucoup expliquent par le fait que, jamais avant elle, une ex-Première dame n’avait écrit un livre donnant autant de détails sur sa vie privée à l’Elysée. Dans Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler entraîne les lecteurs dans la chambre et la salle de bain qu’elle partageait avec François Hollande. La journaliste revient par ailleurs sur les émotions qu’elle a ressenties en apprenant la liaison supposée entre le président et l’actrice Julie Gayet. Autant d’éléments qui attisent la curiosité de nombreux Français et semblent justifier ce record de ventes.

Publicité
Hollande est "blessé, secoué, touché"Au cœur de livre dont il assure qu’il ignorait tout, François Hollande accuse le coup de son côté. Il "traverse cette période comme un homme blessé, secoué, touché", a confié son ami Jean-Pierre Migard lundi au micro d’Europe 1. "Cette secousse privée (…) en rajoute (…) C’est un coup effectif, un coup moral, un coup psychologique qui est considérable", a-t-il également regretté faisant référence à la popularité en berne du chef du l’Etat (13% d’opinions favorables selon un dernier sondage LH2).

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Rupture

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité