Destinés à "faciliter la prise en charge médicale des personnes sans domicile fixe", cette initiative de la mairie est vivement critiquée. A tel point qu'une manifestation est prévue ce mercredi.

La "bonne intention" s’est transformée en polémique. La maire de Marseille et le Samu social ont récemment élaboré un projet de "carte de secours" destinée aux sans-abris de la ville et censée faciliter leur accès aux soins. Cette carte, dont 300 exemplaires auraient déjà été délivrés, recense toutes les informations médicales de son détenteur susceptibles d’aider les médecins qui pourraient le prendre en charge comme d’éventuelles allergies et maladies chroniques ou encore la personne à prévenir en cas d’urgence.

Une carte à porter autour du couJusque-là rien qui puisse provoquer une polémique. Sauf que cette" carte de secours" est prévue pour se porter comme un badge. Aussi, un cordon aurait été distribué aux SDF qui en bénéficient pour qu’ils puissent l’accrocher autour de leur cour. D’autre part, cette carte comporterait un "triangle jaune" sur le côté. Autant d’éléments dénoncés par un collectif de sans-abris, le "Jugement dernier", et plusieurs associations, lesquels déplorent, entre autres, la ressemblance entre le symbole jaune de cette carte et l’étoile jaune que les nazis forçaient les juifs à porter pendant la Seconde guerre mondiale.

A lire aussi – Japon : des sans-abris surexploités nettoient Fukushima

Une carte "qui rappelle les heures sombres de notre histoire""Quelle est la logique de ce dispositif ? Qui donc pilote cette expérience (…) qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire", a ainsi interrogé le collectif. "Je suis scandalisé par les polémiques absurdes autour de la carte de secours distribuée par le Samu social, qui remettent en cause non seulement la nécessité absolue de ce dispositif pour les personnes sans domicile fixe mais également les engagements de la ville de Marseille, du Samu social et de ses bénévoles pour venir en aide aux plus démunis", a de son côté réagi la mairie de Marseille dans un communiqué. "Le personnel du Samu social et les bénévoles engagés à leurs côtés ont une action respectable, contrairement aux mauvais esprits qui n'apportent aucune solution en créant de faux débats et des manifestations stériles", a-t-elle également souligné.

Des arguments qui n’ont visiblement pas convaincu le "Jugement dernier". Ce dernier a en effet appelé à manifester contre cette "carte de secours" devant l’hôtel de ville ce mercredi.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.