Dans l'affaire Alexia Daval, les analyses ADN ont parlé une fois de plus. Cette fois, elles ont permis d'identifier le propriétaire des traces de semence retrouvée sur le short de la joggeuse.
AFP

Traces de semence sur le short d’Alexia Daval : le mari identifié

Les expertises scientifiques viennent de révéler un nouvel élément dans l’affaire Alexia Daval. Sur le short de la joggeuse, un fragment d’ADN a été prélevé. Plus précisément, une trace de sperme. Après analyse, les experts ont conclu que cette empreinte génétique appartient à Jonathann Daval, indique RTL.

L’époux de la vicitime, actuellement mis en examen et incarcéré, a tenté de se justifier. Comme le rapporte l'Est Républicain, il a déclaré avoir eu une relation sexuelle avec sa femme quelques jours avant sa disparition. Cette découverte vient fragilisée encore un peu plus la dernière version de Jonathann Daval et l’hypothèse d’un potentiel complice.

A lire aussi : Affaire Daval : l'ADN fait des révélations, la mère du suspect parle

Traces de semence sur le short d’Alexia Daval : un seul ADN retrouvé sur le corps

Et pour cause, cette trace d’ADN est la seule à avoir été retrouvée sur le corps d’Alexia Daval, selon le rapport d’expertise que s’est procuré France 3, le 18 octobre. Pour établir un lien avec un complice, il a été un temps question d'autres fragments d’ADN n’appartenant pas à Jonathann Daval découverts sur le lieu où était dissimulée la dépouille de la jeune femme.

Or, leur origine ne serait aucunement liée à l’homicide d’Alexia Daval. Ces autres traces émaneraient d’empreintes génétiques "polluantes" provenant d’un phénomène naturel, précise France 3.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.