Si les téléspectateurs peuvent suivre une grande partie de la vie des candidats durant leur aventure, la nuit venue, quelques techniciens veillent au grain et continuent parfois de tourner...

Tournage de Koh-Lanta : ce que ressentent les candidats

Des soupçons d'agression sexuelle sur une jeune femme âgée de 21 ans viennent de mettre un terme au tournage de cette 19e saison de Koh-Lanta. De quoi s'interroger quant à l'ambiance qui règne entre les candidats et les équipes techniques durant le tournage de l'émission une fois le soleil couché. Une question à laquelle Le Parisien a fait en sorte de répondre.

A lire aussi : Koh-Lanta : tous les secrets de l'émission phare de "TF1"

Dans un article publié ce vendredi 11 mai 2018 sur son site Internet, le quotidien revient sur la manière dont les candidats vivent généralement ce type d'aventure et sur les "rondes" opérées, chaque nuit, par les techniciens.

De fait, si les soupçons d'agression sexuelle se révèlent si surprenants, c'est, en premier lieu, parce que les candidats ont souvent coutume de préciser que leur libido relèverait du néant durant le tournage tant ils se sentent fatigués.

Le Parisien s'en fait l'écho : "On a ni le temps ni l’envie de penser au sexe", souligne Nessim de l’édition 2015. Et Lau, une figure emblématique de la promotion 2016 de poursuivre : "Personnellement, j’ai eu zéro libido là-bas. Je ne pensais qu’à survivre, donc à manger, à rester en forme. Le sexe, je n’y pensais même pas".

Tournage de Koh-Lanta : "Des relations sexuelles ou amoureuses, il y en a eu"

Seulement voilà, contrairement à ce que relatent quantité de candidats, les techniciens en charge de les suivre la journée et de les surveiller la nuit relatent une version sensiblement différente auprès du Parisien : "Des relations sexuelles ou amoureuses, il y en a eu au fil des émissions. Cela se sait, c’est un tout petit monde. Ce n’est pas fréquent, mais cela n’a rien d’impossible non plus".

Tournage de Koh-Lanta : "Les affects sont poussés au maximum…"

Dans le détail, les membres de la production dorment généralement à une cinquantaine de mètres des candidats pour ne rien manquer ni de leur coucher ni de leur réveil. Des rondes autour du camp sont même effectuées. Et si les techniciens reconnaissent que le principe "c’est quand même de les affamer" et qu'au bout de quatre jours (l'agression aurait eu lieu dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage), "on n’a pas du tout épuisé ses réserves", ils concèdent néanmoins que, plus le temps passe, plus "les esprits s’échauffent un peu, les sentiments, les affects sont poussés au maximum…".

Reste que, depuis quelques années, il semblerait que les candidats sélectionnés soient plus souvent choisis en fonction de leur physique que pour ce qui concerne leur condition physique et leurs performances sportives, conclut Le Parisien.

La nuit des faits présumés, la victime - qui aurait donc "subi des attouchements de la part d'un autre candidat" - aurait, sous le choc, prévenu la production en utilisant son talkie-walkie.

En vidéo - Les GG veulent savoir : Que s’est-il passé sur le tournage de Koh-Lanta ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !