Selon les informations du Canard Enchaîné, la salle de spectacle où s'est déroulée une partie des récents attentats de Paris avait déjà fait l'objet de menaces terroristes et ce, depuis 2010.

Un mois après les attentats de Paris, le Canard Enchaîné fait de surprenantes révélations. Dans sa dernière édition, l’hebdomadaire rapporte en effet que le Bataclan, la salle de spectacle dans laquelle 90 personnes ont été tuées lors des récentes attaques terroristes de Paris, faisait déjà l’objet de menaces depuis plusieurs années. Une information judiciaire avait même été ouverte le 13 juillet 2010 et un juge d’instruction désigné pour enquêter sur ce projet d’attentats, explique le journal qui souligne également que les propriétaires des lieux, eux, n’en n’ont jamais été informés.

A lire aussi –  Attentat au Bataclan : le témoignage glaçant du tout premier policier à être entré dans la salle

Il voulait "faire exploser le Bataclan" en 2010Toujours selon les informations du Canard Enchaîné, l’affaire remonterait à 2009. Suite à l’attentat du Caire dans lequel une Française de 24 ans a été tuée, un des suspect arrêté en Egypte et extradé en France aurait raconté aux enquêteurs qu’un de ses amis, Farouk Ben Abbes "avait pour projet de faire exploser le Bataclan". La raison : le fait que le propriétaire "est un juif qui finance l’armée israélienne" et qu’il organise des soirées de soutien à des organisations juives. A ce moment-là, une enquête a donc été ouverte, et celui qui s’apprêtait à attaquer le Bataclan arrêté et écroué. Deux ans plus tard, l’enquête a finalement abouti à un non-lieu faute d’éléments nouveaux.

En 2014, l’avocat de la Française tuée au Caire a fait une demande pour consulter le dossier de cette enquête. Il attend toujours une réponse. Aujourd’hui, cet avocat défend également les intérêts de plusieurs victimes des attentats du 13 novembre dernier, et pour lui il ne fait aucun doute que les attaques terroristes du mois dernier et le projet d'attaque pour 2010 sont liées. Le Canard Enchaîné pointe par ailleurs deux éléments troublants communs à ces deux affaires : le fait que le commanditaire présumé des attentats de Paris, Fabien Clain, est un proche de Farouk Ben Abbes, et le fait que le juge d’instruction en charge de l’attentat au Bataclan était aussi en charge du projet d’attaque d'il y a cinq ans.

En vidéo - Attaques à Paris : des images terrifiantes filmées à la sortie du Bataclan

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.