L'antiterrorisme français aurait déjoué un attentat islamiste à Mandelieu-La-Napoule, près de Cannes (PACA). C'est ce qu'affirme mercredi une source proche du dossier, selon l'AFP.  
©AFP IllustrationAFP

© AFP

L’antiterrorisme français considère, ce mercredi 26, avoir déjoué un projet "imminent" d’attentat à Mandelieu-La-Napoule, près de Cannes (PACA). Un jeune homme de retour du jihad en Syrie aurait tenté de fomenter cette attaque.

C’est une découverte d'explosif datant du 17 février qui aurait conduit, aujourd’hui, les enquêteurs à cette conclusion.En effet, à cette date avait été découverts 900 grammes d’explosif dans un immeuble de Mandelieu-La-Napoule. Or, cet immeuble avait été le point de chute d’un jeune homme de 23 ans qui avait été interpellé quelques jours plus tôt. Ce dernier était lié à la cellule islamiste de dites de Cannes-Torcy.

Selon la source citée par l’AFP, les expertises ont montré qu’il s’agissait de TATP, un explosif rudimentaire qui est facilement réalisable par une personne lambda.Au moment de la première découverte, les inspecteurs avaient retrouvé l’explosif réparti dans 3 cannettes. Ils avaient aussi mis la main sur une arme et du matériel informatique dans un local technique de l’immeuble où le jeune homme a été interpellé.

Vidéo sur le même thème : lutte anti-terroriste, 9 arrestations en France

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.