Monuments, marchés, pourquoi certains lieux sont ils plus susceptibles d'être attaqués ? 

D'autres terroristes s'en prennent parfois à des marchés de Noël, des célébrations tenues en l'honneur de la fête nationale où s'attaquent à des prêtres dans leurs églises, comme c'était arrivé au Père Jacques Hamel assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray en 2017, rappelle BFMTV.

"Il ne faut pas penser que les djihadistes attaquent sans logique. Quand ils s'en prennent à un endroit spécifique, ils le font dans l'espoir de déclencher une réaction spécifique. Plus c'est spectaculaire, mieux c'est. C'est pourquoi des monuments comme la tour Eiffel où le musée du Louvres sont des cibles potentielles : il s'agit de lieux connus partout dans le monde", analyse l'expert.

"Bien sûr, il ne s'agit pas des seuls endroits que des terroristes sont susceptibles de juger pertinent. Preuve en est, en janvier 2019, ils ont attaqué le marché de Noël Strasbourg. Dans une telle configuration, la concentration de personnes permet de faire plus de morts et plus de chaos en une seule attaque. En cas de réussite c'est l'assurance d'une forte couverture médiatique", estime François-Bernard Huyghe qui rappelle cependant que les forces de l'ordre prennent en compte ce type de risque et se préparent en conséquence.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.