Parler pour se sentir mieux

J’ai donc décidé de pousser un coup de gueule. Pour moi, j’avais la responsabilité de ne pas rester silencieuse sur le sujet. J’ai eu envie de partager un manifeste pour libérer la parole.

J’ai raconté cette histoire à mon amie Julie du compte @douzefevrier et c’est comme ça qu’on a lancé #OnVeutDuVrai. Le hashtag a tout de suite été très partagé par des grandes figures d’Instagram comme Juliette de @Coucoulesgirls ou encore Marie de la chaîne @EnjoyPhoenix.

En un jour, on a reçu près de 1000 témoignages ! On a donc créée un compte pour pouvoir les mettre en avant. On a senti un vrai besoin de s’exprimer de la part de nos communautés respectives.

Je pense qu’on ne devrait jamais avoir peur de s’engager, en particulier sur des causes aussi importantes que le féminisme, la lutte contre l’homophobie ou encore l’acceptation de soi. Personne ne devrait être qualifié de "trop féministe" ou de "trop en forme…". 

Aujourd’hui encore, dans mon milieu, mais pas seulement, les nanas les plus contactées, ce sont des filles qui ne font pas un pas sur le côté, qui ont des feed Instagram lisse avec des photos retouchées, etc. Le plus-size dérange encore beaucoup et on ne veut clairement pas être associé à des nanas en chair. Pour ces marques-là, les personnes rondes le sont parce que ce ne sont que des flemmards et des feignants et puis “c’est pas beau sur les photos”. Alors que personne ne connaît la réalité de ce que ces personnes traversent !

 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.