Un médicament mal étiqueté peut avoir de lourdes conséquences. En consommant un remède contre les reflux gastriques, des enfants en ont fait l'amère expérience.
"Syndrome du loup garou" : plusieurs enfants touchés à cause d’une erreur d’étiquetageIllustrationIstock

Apparition d'une pilosité excessive. En juin dernier, les premières alertes sont lancées. En Espagne, à la suite d’une erreur d’étiquetage sur une boîte de médicaments, des enfants ont développé le "syndrome du loup-garou", selon l’annonce effectuée ce mercredi 28 août par le ministère de la Santé. Ce dérèglement hormonal se manifeste par une poussée de poils sur une grande partie ou la totalité du corps. Comme le rapporte le site d’information espagnol 20 Minutos, certains enfants, parfois des bébés, ont développé une pilosité très anormale après avoir pris un médicament vendu comme de l’oméprazole (molécule utilisée contre les reflux gastriques).

"Syndrome du loup-garou" : le laboratoire de Malaga en faute

Après enquête sur ces cas inquiétants d’hypertrichose (affection surnommée syndrome du loup-garou), les autorités ont fait une découverte étonnante : les boîtes de médicament contenaient en réalité du minoxidil, un remède utilisé contre la chute de cheveux.

"Ce médicament a été introduit dans un emballage marqué oméprazole" par erreur a ainsi déclaré la ministre de la Santé, Maria Luisa Carcedo.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la faute originelle provient du laboratoire FarmaQuimica Sur, basé à Malaga, où le principe actif a été mal étiqueté. La raison de cette confusion demeure toutefois indéterminée. D’après les déclarations de la ministre de la Santé, le laboratoire a été, "par précaution", fermé.

Combien de cas ont été recensés ? Quelle est le degré de gravité de cette erreur ?

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Pénurie de médicaments : relocaliser la production, la solution ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.