Le gouvernement souhaite éviter un brassage de population dans les stations de ski et a décidé de fermer les remontées mécaniques. Selon un médecin que nous avons interrogé, une autre raison explique cette décision.
Stations de ski : les vraies raisons qui expliquent leur fermetureIllustrationIstock

Pas de sport d’hiver cette année. Les Français qui ont l’habitude de chausser leurs skis à Noël vont devoir y renoncer pour cette fin du mois de décembre, car le gouvernement ne souhaite surtout pas voir les vacanciers s’y réunir en nombre. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé à la fin du mois de novembre que les stations de ski pourraient rouvrir durant les vacances de Noël, mais que les remontées mécaniques resteraient fermées.

Lors d’un point avec la presse le jeudi 26 novembre, le locataire de Matignon a précisé : "Bien entendu, il sera loisible à chacun (…) de se rendre dans ces stations pour profiter de l’air pur de nos belles montagnes, des commerces – hors bars et restaurants – qui seront ouverts. Simplement, toutes les remontées mécaniques et les équipements collectifs seront fermés au public". Une décision qu’ont du mal à comprendre les professionnels des sports d’hiver, alors que la pratique sportive à l’extérieur est autorisée depuis le début du reconfinement et que les plages comme les forêts sont restées accessibles.

Ski : pourquoi le gouvernement a décidé de l’interdire

De nombreux internautes s’en sont également donné à cœur joie sur les réseaux sociaux, ne saisissant pas bien la logique de cette mesure du gouvernement. Jean Castex s’est donc expliqué sur cette décision cette semaine, lors d’une interview sur BFMTV et RMC. Le Premier ministre a assuré d’emblée que "l’idée, c’est d’empêcher les Français d’aller se contaminer dans les stations". "Nous gérons l’épidémie au mieux et nous devons anticiper cette période des vacances de Noël", a ajouté le locataire de Matignon, concluant : "On voit bien que c’est une zone à risque qui pourrait nous rappeler cet été".

Ces propos de Jean Castex font directement échos à ceux d’Emmanuel Macron, qui rappelait en début de semaine que les stations de ski sont "des lieux de brassage" où "il fait nuit à partir de 17 heures" et "où on se retrouve dans des lieux qu’on a loués à plusieurs". Selon les informations de Planet, si c’est une des raisons qui explique cette fermeture du côté du gouvernement, ce n’est pas la seule. Il y en a une bien plus importante.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Vidéo : Les marchés de Noël annulés à cause du Covid

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.