Mercredi 26 novembre, la CGT et Sud-Rail ont appelé les contrôleurs à faire grève pour protester contre de nouvelles dispositions dans l'organisation du travail.
Illustration

Les organisations syndicale CGT et Sud Rail ont déposé mercredi 26 novembre un préavis de grève pour protester contre la réorganisation du travail rapporte RTL. Le secrétaire fédéral de la CGT cheminots, Thierry Nier, a confirmé dans la soirée le dépôt de ce préavis auprès de l’AFP. Celui-ci court du jeudi 4 décembre 19 heures jusqu’au dimanche 7 décembre 7 heures a précisé pour sa part Nathalie Bonnet, porte-parole de Sud.

Lire aussi : Brétigny : un rapport pointe la baisse massive d’agents d’entretien

Le motif de cet appel à la grève concerne le dispositif "agent seul" ayant pour conséquence de laisser à certains moments le conducteur seul à bord. Pour les syndicats, cette organisation bouleverse le métier de contrôleur et met en danger la sécurité des conducteurs. "Conduire un train est un métier. Informer les passagers et accompagner le train en veillant à la sécurité de tous en est un autre" a expliqué Thierry Nier. "Là où c’est déjà mis en place, notamment sur les lignes régionales en Ile-de-France, personne n’est satisfait" a ajouté Nathalie Bonnet.

Ce nouveau dispositif mettant fin à la présence systématique d’un contrôleur dans le train est expérimenté sur la ligne Paris Beauvais depuis le mois de juillet. Ce système serait par ailleurs assez mal vécu par certains conducteurs rapporte l’AFP.

D’autres griefs portant sur la "déshumanisation des gares" et sur le déroulement de la carrière des contrôleurs sont également inclus dans le préavis. En outre, la CGT estime qu’il manque 436 contrôleurs au niveau national.

Vidéo sur le même thème : Brétigny, un an après le terrible accident

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Sibeth Ndiaye : "Tout le monde ne mange pas du homard tous les jours, on mange plutôt des kebabs"