Passé 60 ans, les personnes s'épanouissent toujours sous la couette. Pourtant ce sujet reste encore tabou dans une société toujours plus érotisée. Pourquoi ? 
IllustrationIstock

Invibilisation de la sexualité des seniors : une campagne pour briser l’omerta

Avez-vous déjà essayé de parler de sexualité lors d'un repas de famille mêlant plusieurs générations ? La gêne se fait immédiatement sentir et ce, malgré les résultats d'une étude britannique qui a révélé en 2015 que 54% des hommes et 31% des femmes de plus de 70 ans ont encore une vie sexuelle. Des pratiques existantes mais invisible au regard de tous. 

Pour briser l’omerta sur la sexualité des seniors, l’association Grey Pride a lancé samedi 8 septembre une campagne d’affichage intitulée #RevolutionSenior mettant en scène des personnes âgées dans des positions explicites. Pour Francis Carrier, président de cette organisation qui milite pour les seniors membres de la communauté LGBT+, l’objectif est d’"interpeller tout le monde sur le fait que ce n’est pas une identité d’être vieux. Ce sont des gens comme nous. Il faut arrêter de les mettre à part et de les déshumaniser. On les considère trop souvent comme des objets ou des malades. Parler de sexualité permet donc de ré-humaniser le regard que l’on a sur la vieillesse", explique-t-il à Planet.

Publicité
Publicité

L’association Grey Pride souhaite s’adresser à toutes les personnes âgées, LGBT+ ou hétérosexuelles. "Le problème du vieillissement dans la société est commun à tout le monde quel que soit notre orientation sexuelle", explique Francis Carrier. Concernant plus précisément le thème de la sexualité, il ajoute : "C’est une fonction intrinsèque à notre humanité. Il ne doit pas y avoir de date de péremption pour jouir de notre corps. On arrête pas de respirer à tel date, c’est de même pour le sexe".

Si la pratique est existante, sous des formes différentes, pourquoi est-il si difficile de l’aborder ? Quel est l’origine de ce processus de mise au placard ?

A lire aussiSilver économie : comment les seniors sont devenus un marché économique à part entière