Le maire de la commune sarthoise de Sargé-lès-Le Mans a décidé de ne plus proposer de plats de substitution lorsque la viande de porc figure au menu des cantines scolaires.
getty

Au nom de la laïcité, une commune sarthoise de l’agglomération du Mans a décidé de ne plus servir d’autres plats quand du porc est inscrit au menu des cantines scolaires.

A lire aussi : Jean-Marie Le Pen : les Français mangeraient moins de porc à cause des musulmans

Marcel Mortreau, maire DVD de Sargé-lès-Le Mans estime également que sa décision, concernant 27 enfants sur les 220 élèves des écoles inscrits à la cantine, est un choix économique.

"Quand on demande au prestataire de confectionner deux repas, pour lui, en termes d'organisation, c'est une charge supplémentaire", a-t-il déclaré au micro d’Europe 1.

Le responsable de la société de restauration scolaire, Christophe Langevin, se défend de toute responsabilité auprès de l’AFP : "Nous ne sommes pas prescripteurs et nous exécutons la prestation qu'on nous a demandé d'effectuer. Cela arrive depuis des années et dans plus de villes qu'on ne croit. Les cantines signalent juste que tel plat contient du porc, mais il n'y a pas de plat de substitution."

Trois fois par mois, l'unique plat principal au menu sera donc à base de viande de porc.

Mais si cette pratique se généralise, pour Stéphane Fouéré, président de la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) de la Sarthe interrogé par l’AFP, la décision du maire est "une mesure insupportable et provocatrice". Selon lui, la solution serait de proposer une alternative au menu à base de porc, voire d'afficher un plat végétarien à la carte.

A voir aussi : Cantines scolaires : "Nous sommes pour l'interdiction des interdictions", assure Philippot

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.