©Getty / IllustrationIstock
Pourquoi y a-t-il (toujours) des embouteillages ? Pourquoi la mer est-elle bleue ? Alors que les vacances ont déjà commencé pour les "juillettistes", Planet.fr vous propose de découvrir les réponses à ces petites questions que l'on se pose chaque été.
Sommaire

Pourquoi y a-t-il (toujours) des embouteillages ?

© Istock

Le pire ennemi de tous les vacanciers... Ceux qui partent en voiture craignent, à l’aller comme au retour, de se retrouver de longues heures dans l’habitacle, immobilisés sur l’autoroute. Mais comment ces bouchons se forment-ils ?

D’abord, l’augmentation du nombre de véhicules sur les routes pendant l’été, notamment lors des grands week-ends de chassé-croisé, explique ces perturbations du trafic. Cela entraîne une saturation des voies et diminue la fluidité de la circulation. De plus, sur les autoroutes très fréquentées pour les départs des grandes vacances, la vitesse plus élevée favorise la formation rapide des embouteillages. Comme l’a montré un simulateur repris par le Huffington pos t, lorsque les voitures roulent à grande vitesse, les insertions et les changements de voies sont moins fluides, ce qui provoque logiquement par un effet boule de neige… des bouchons.

Pourquoi y a-t-il du sable sur les plages ?

© Istock

A la fois terrain de jeu pour les enfants et lieu où on récolte ces petites particules qui collent aux pieds et qui démangent, les plages sont une des destinations favorites des vacanciers, qu’ils soient juilletistes ou aoûtiens. Le sable que vous y trouvez peut avoir différentes compositions en fonction de l’environnement. En effet, l’érosion des côtes liée aux phénomènes naturelles comme le vent et à l’eau provoquent la désagrégation de fragments de roches, de minéraux et de sédiments, comme l’explique Futura Science. Ces derniers arrivent ensuite grâce aux courants et marées qui les déposent sur les côtes, donnant alors forme aux immenses bancs de sable. Grain fin, blanc, noir… selon le lieu que vous choisissez pour vos vacances, en France ou à l’étranger, vous pouvez ainsi rencontrer plusieurs sortes de plage selon les types de minéraux qui composent les roches alentours.

Pourquoi trinque-t-on à l’apéritif ?

© Istock

Pour beaucoup de vacanciers, qui dit été, dit apéritif. Mais pourquoi avant de pouvoir se désaltérer, la tradition veut que l'on trinque ? L’origine de cette étrange coutume se trouve au Moyen-Âge. A cette époque, entrechoquer les verres avant de boire permettait d’échanger un peu de son breuvage avec celui des autres afin de s’assurer qu’aucun poison n’avait été versé dedans par une personne mal attentionnée.

Quant à l’explication de la formule "tchin-tchin" qui accompagne ce rituel, certains y voient une ressemblance avec le bruit des verres qui se cognent entre eux. Cette expression pourrait aussi venir de Chine : selon le Centre national de Ressource Textuelles et Lexicales (CNRTL), tchin-tchin viendrait du cantonais "tsing-tsing", une marque de politesse et de respect utilisée pour inviter son interlocuteur à boire. Une manière de partager un moment de convivialité en somme.

Pourquoi la mer est-elle bleue ?

© Istock

Beaucoup apprécient d’y faire trempette l’été pour se rafraîchir mais savez-vous pourquoi la mer est bleue ? En réalité, l’eau n’est pas vraiment teintée. C’est un effet d’optique lié au soleil. En effet, lorsque la lumière blanche qu’il diffuse atteint la surface de l’eau, une partie des ondes qui composent ce spectre lumineux est absorbée – les ondes jaunes, rouges puis vertes – et une autre partie est réfléchie. La grandeur d’onde bleue est en effet beaucoup moins absorbée que les autres. L'eau la reflète alors, ce qui explique pourquoi l’eau de la mer nous apparaît de cette couleur.

Pourquoi l’eau des mers et océans est-elle salée ?

© Istock

Et le sel alors ? L’eau des mers et océans qui bordent la France ont ce petit goût salé que l’on ne retrouve pas, par exemple, dans les lacs. La raison est simple : les fortes pluies arrachent des sels minéraux sur les roches des côtes qui s'érodent peu à peu. Par ruissellement, comme pour les fragments rocheux et minéraux qui composent le sable, ces ions salés finissent par atterrir dans la mer. Un phénomène physique qui a lieu depuis des milliards d’années et qui a progressivement "salé" les eaux de la Planète bleue.

Pourquoi certaines personnes attirent-elle plus les moustiques ?

© Istock

Une injustice que de nombreux vacanciers ont déjà rencontrée. Il existe plusieurs facteurs qui peuvent expliquer que votre peau plaise plus que d’autres aux moustiques. "La variabilité entre les individus s’explique par le fait que le moustique est sensible à pas moins de 150 molécules différentes et que chaque personne a son propre cocktail en termes d’odeur, a décrit Grégory L’Ambert, entomologiste à l’Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée) à 20minutes.fr.

"C’est la température du corps, les odeurs qu’il dégage et le CO2 qu’il émet qui attirent plus ou moins les moustiques", a-t-il poursuivi. Certaines études tendent également à affirmer que les consommateurs de bières et d’alcool en général seraient également plus propices aux piqûres. La hausse du rythme cardiaque et de la chaleur corporelle contribueraient en effet à produire des odeurs que les insectes suceurs de sang apprécient particulièrement.

Pourquoi dit-on qu’on peut entendre la mer dans un coquillage ?

© Istock

Déposer un coquillage contre son oreille pour espérer entendre la mer encore une fois, nous l’avons tous fait au moins une fois. Malheureusement le bruit que l’on perçoit n’est pas celui des flots : il s’agit en réalité des sons de corps. Par sa forme creuse, le coquillage fonctionne comme une caisse de résonnance des bruits produits par notre propre organisme comme les vibrations, les battements du cœur, la circulation sanguine et le mouvement de la respiration. Dommage pour ceux qui espéraient ramener un petit morceau de vacances chez eux après l'été.