Une femme de 77 ans a été retrouvée morte dans sa maison d'Agde, décapitée. Un homme de 55 ans, qu'elle semblait connaître, vient d'être arrêté par la police judiciaire de Montpellier. Le point sur l'affaire.
Retraitée décapitée à Agde : couteau, interpellation... Ce que l'on sait du meurtreAFP

Un meurtre d'une rare violence.  Une femme de 77 ans a été décapitée à Agde (Hérault) et son corps a été retrouvé dans sa maison mercredi 13 octobre au soir. L'enquête a conduit jeudi 14 octobre à l'interpellation d'un homme vers 21 heures, aux alentours de la commune. Comme l'explique Midi Libre, il s'agit d'un homme de 51 ans, soupçonné d'avoir tué la retraitée.

Meurtre à Agde : que sait-on de l'homme interpellé ?

Alors que la piste terroriste était évoquée, elle a été refermée par les policiers, qui confirment au quotidien local l'absence de revendication après le meurtre. La victime connaissait-elle son agresseur ? C'est la piste des forces de l'ordre, après avoir consulté les images de vidéosurveillance. Citée par Midi Libre, une source proche du dossier indique qu'on voit la septuagénaire "rentrer chez elle sans donner le sentiment d'être affolée, avec cet homme qui la suit". "Sur certaines images, on le voit avec à la main un grand couteau de boucher", ajoute cette personne au quotidien, précisant qu'"il y a des traces de lutte, elle a cherché à se défendre". 

Que sait-on de cet homme interpellé ? Selon Midi Libre, il s'agit d'un homme séparé de sa femme depuis quelques mois et père de deux enfants. Interrogés, des voisins évoquent son passé de boxeur professionnel, "qui avait fait de nombreux combats en championnat de France". Souffrait-il de problèmes psychologiques ? Une personne qui le connaît explique que "sa femme venait au moins une fois par semaine pour lui faire prendre son traitement. Quand on discutait ensemble il perdait de temps en temps le fil de notre conversation. Je sais qu'il avait des problèmes de santé. Il avait fait un AVC il m'avait dit qu'il était suivi médicalement". 

Si une autre de ses voisines le décrit comme "courtois" auprès de Midi Libre, elle ajoute qu'il "avait changé" depuis quelques jours et qu'"il donnait l'impression d'avoir bu alors qu'il ne buvait pas". L'homme va devoir expliquer sa présence sur les lieux du drame.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.