Emmanuel Macron l'a dit avec clarté : il ne compte pas reconfiner le pays s'il peut l'éviter… ce dont il est persuadé. Certains, au gouvernement, souhaitent même mettre en avant un discours "d'espoir" et prônent un retour rapide à la vie normale.
Retour à la vie normale en avril ? A quoi pourrait ressembler la transitionIstock

La situation épidémiologique, a-t-on dit, s'est dégradée de façon spectaculaire. Et puis, l'exécutif a organisé son Conseil de défense sanitaire le mercredi 3 mars 2021. Le lendemain, devant les Françaises et les Français, Jean Castex tenait un discours différent. "La circulation du virus a continué de progresser", a-t-il certes reconnu, mais il y a un "mais". Selon lui, la réalité sanitaire est moins dramatique qu'elle n'aurait pu l'être : le coronavirus avance "à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre", a-t-il observé.

Le tour des vis s'est donc avéré léger, autant qu'il pouvait l'être. Le chef du gouvernement a placé trois départements de plus sous surveillance coronavirus Covid-19 accrue et a énoncé un certain nombre de nouvelles restrictions sanitaires dans ces régions à risque. Il a aussi insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts, allant jusqu'à appeler à la "mobilisation générale" en faveur du respect des gestes barrières, sur lesquels l'Elysée a déjà beaucoup communiqué… et a été beaucoup détourné.

Pourquoi le gouvernement prévoit-il un "retour à la vie normale ?"

Aux yeux des journalistes du Monde (article abonné), un an après les débuts de l'épidémie, le Premier ministre est même allé jusqu'à "faire entrevoir le bout du tunnel".  Il était, à cet égard, épaulé par son ministre de la Santé et des solidarités. "Nous avons besoin de tenir mais aussi d'avoir des perspectives", a d'ailleurs affirmé Olivier Véran.

De son côté, Gabriel Attal annonçait récemment  un possible retour à la vie normale sous quelques semaines. "Il ne s'agit pas d'un horizon lointain et incertain, peut-être à la mi-avril", avait-il affirmé ainsi que le rappelle La Dépêche. Des propos qui collent avec ceux d'Emmanuel Macron et, surtout, qui viennent confirmer certains des signes envoyés par l'exécutif…

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.