Un centre de stockage de marchandises des Restos du cœur a été réduit en cendres dans la nuit de mardi à mercredi à Vendin-le-Veil, dans le Pas-de-Calais.
AFP

L’incendie qui s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi à 5h30 dans la ville de Vendin-le-Veil a emporté avec lui quelque 90 tonnes de denrées alimentaires, de jouets destinés aux enfants pour les fêtes de fin d’année, trois camions, dont deux frigorifiques ainsi que plusieurs chariots-élévateurs selon les responsables des Restos du cœur qui évaluent les premières conséquences de ce drame. Cet entrepôt de 2000m² situé près de Lens desservait notamment 46 centres de distribution au sein même du département et comptait plus de 15 000 bénéficiaires lors de la dernière campagne de distribution de repas.

A lire aussi - Restos du Coeur : plus d'un million de bénéficiaires pour la 30e campagne

Sur la piste d'un acte criminel ?

Une quarantaine de pompiers ont mis quatre heures pour venir à bout des flammes. Les causes de l’incendie restent inconnues. Selon le capitaine Galland, "il est très difficile de déterminer l’origine du sinistre", c’est pourquoi une enquête de police devrait démarrer très prochainement, lorsque les débris seront retirés du lieu.

Pour l’heure, les bénévoles des Restos du cœur lancent un appel aux dons. La grande distribution et les particuliers sont donc visés et Claudine Delcroix, présidente de l'association départementale, évoque le principe de "chaine de solidarité". Pour aider, un seul clic suffit sur entrepot@restosducoeur.org.

A lire aussi -Les Restos du coeur ne peuvent plus utiliser la photo de Coluche

Vidéo sur le même thème : l'appel à la solidarité après cette tragédie

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.