Le 11 mai 2020 est le premier jour du début du déconfinement pour tous les Français. Des changements sont à prévoir dans la vie quotidienne des citoyens qui vont retrouver un semblant de liberté.
Reprise de l'école, coiffeurs... Tout ce qui change ce lundi 11 mai 2020Plusieurs points avaient déjà été présentés par Edouard PhilippeAFP

Les Français n’auront plus besoin d’attestation de sortie dérogatoire à partir du lundi 11 mai, indique La Tribune. Ils pourront en effet circuler librement jusqu’à 100 km de leur domicile. au-delà, ils devront cependant justifier leur déplacement pour motif "impérieux, familial ou professionnel". Si vous empruntez les transports en commun, le port du masque de protection sera obligatoire, et la distanciation sociale devra être respectée. "Les personnes qui voudront prendre un VTC, un taxi ou pénétrer dans une gare sans masque pourront se voir refuser l'accès", a précisé le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Il a également rappelé qu'en cas de non respect de cette règle, vous devrez payer une amende d'un montant de 135 euros. L’offre des transports en commun sera par ailleurs plus élevée du fait de la réouverture des bureaux et des commerces. Toutefois, pour limiter autant que possible les risques de contamination, les autorités ont appelé les entreprises à continuer le télétravail ou bien à mettre en place des horaires de travail différenciés. Cela permettra d’étaler les heures de pointe. Concernant les TGV en revanche, l’offre de déplacement longue distance sera toujours minime.

Éducation et vie active

La mise à l’école de vos enfants se fera sur la base du volontariat à partir du 11 mai. Cela concerne principalement les écoles maternelles et élémentaires. Une classe ne devra être formée que par 15 élèves au maximum. Cette réouverture sera accompagnée par des procédures sanitaires strictes : lavage des mains régulier, bureaux espacés d’un mètre au minimum, port du masque obligatoire ou conseillé selon les circonstances dans les collèges… Cette décision fait d’ailleurs beaucoup parler, car de nombreux parents d’élèves et enseignants estiment que les mesures sont encore floues ou dangereuses pour la santé de tous.

Nous évoquions un peu plus haut le cas des sociétés. Si le télétravail n’est pas privilégié, elles devront alors mettre en place des mesures sanitaires extrêmement strictes. Par exemple, les salariés devront bénéficier d’un espace de travail de 4 m2 minimum, avec une gestion des flux et l'instauration de sens de circulation pour éviter les croisements. Les espaces communs comme les ascenseurs sont aussi concernés : pas plus de deux personnes à la fois. Le port du masque ne sera obligatoire que si la distanciation sociale ne peut pas être respectée.

Qu'en est-il par ailleurs des commerces ? Vont-ils s’en sortir ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Tests de dépistage du Coronavirus : où se faire dépister, comment, prix...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.