Alors que Manuel Valls a récemment réaffirmé la volonté de l'Etat de diviser par deux le nombre de régions françaises d'ici à 2017, la président PS de la Haute-Normandie a pris les devants et proposé une fusion de sa région avec la Basse-Normandie et la Picardie.

Une région trois-en-un. D’ici à 2017, le gouvernement prévoit de diviser par deux le nombre de régions. Et si ce projet réaffirmé par Manuel Valls lors de son discours de politique générale du 8 avril fait grincer les dents de nombreux élus, il fait également naître des propositions plus ou moins surprenantes chez d’autres. Le président PS de la Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol a en effet proposé lundi une fusion de sa région avec la Basse-Normandie et la Picardie. "Si l’Etat s’engage sur nos projets structurants, une grande écorégion autour de la vallée de la Seine, d’Avranches jusqu’à la baie de Somme, avec pour capitale la métropole rouennaise, a du sens. J’y suis prêt. Je la propose", a-t-il écrit dans une tribune de Paris Normandie. Concrètement, l’élu souhaiterait réunir ces trois régions pour former un ensemble régional d’environ 5 millions d’habitants et appelé Normandie-Picardie.

"Bâtir une écorégion attractive, dotée d’un patrimoine exceptionnel"Fort de sa proposition, Nicolas Mayer-Rossignol a même déjà prévenu ses collègues socialistes Laurent Beauvais, président du conseil régional de Basse-Normandie, et Claude Gewerc, président du conseil régional de Picardie. Si les deux régions normandes ont en commun l’héritage de la Normandie historique, la Haute-Normandie compte davantage d’échanges de personnes et de marchandises avec la Picardie, a par ailleurs fait valoir le président de  la Haute-Normandie. "Il y a là une base solide pour bâtir autour de la vallée de la Seine, entre le Nord et l’Ouest, une grande écorégion attractive, dotée d’un patrimoine exceptionnel, tournées vers les énergies, la mer, la transition écologique, l’industrie durable", a-t-il estimé.

Pour simplifier le "millefeuille territorial", le chef du gouvernement a annoncé mardi dernier qu’il prévoyait notamment de faire fusionner les régions de France métropolitaine d’ici à 2017 et de faire disparaitre les conseils départementaux "à l’horizon 2021". Ces mesures avaient déjà été annoncées par François Hollande lors de sa Conférence de presse du mardi 14 janvier.

Vidéo sur le même thème : Valls veut diviser par deux le nombre de régions

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.