Une trentaine d’escalators sont en passe d’être changés dans le métro parisien. Equipés de marches trop larges, les escaliers tombent trop souvent en panne. L’opération pourrait coûter plusieurs millions d’euros.

La bourde ressemble à celle de la SNCF avec ses TER trop grands. Cette fois-ci, c’est la RATP et sa trentaine d’escalators aux marches trop larges qui sont montrés du doigt.

En effet, l’entreprise avait commandé en 2006 un nouveau modèle d’escalator. Celui-ci était plus large de 10 centimètres que les anciens afin de pouvoir accueillir plus de passagers. Or ces dix centimètres supplémentaires sont "trop larges pour l’espace imparti", rapporte ce mardi Le Figaro, entrainant le mauvais fonctionnement d'environ 30 escalators sur les lignes 14, 6 et 13.

Des pannes qui coûtent bien trop chères

Les opérations de maintenance nécessitées par ces 30 escaliers défectueux ont coûté des milliers d’euros mensuels pour chacun d'entre-eux. Or, comme le précise Le Point, les 850 autres escalators "classiques" coûtent, eux, environ 10 000 euros par an. Les escaliers automatiques sont supposés être opérationnels environ 40 ans

Face aux nombreuses plaintes et à l’exaspération des usagers (une pétition avait été lancée demandant l’intervention de la RATP), la compagnie de transport a décidé de changer tous ses escalators défaillant d’ici 2015.

Ces travaux auront un coût : environ 6 millions d’euros. En effet, le prix d’un escalier neuf est estimé "entre 200 000 et 500 000 euros", a indiqué au Figaro le directeur de la maintenance des tunnels et des stations de la RATP Olivier Saiz.

Publicité
La Régie autonome a déposé plainte contre le fabricant Constructions industrielles de la Méditerranée (Cnim) en 2011. Le tribunal administratif de Paris sera chargé de désigner qui des deux paiera cette facture qui s’annonce salée.

Vidéo sur le même thème : après les TER, les escalators du métro parisiens trop larges vont être changés


 

 

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité