Un habitant du 18ème arrondissement propose à la mairie de Paris un projet visant à démolir la célèbre basilique, érigée au XIXe siècle à la suite de la Commune.
Démolir le Sacré-Cœur : le projet fou d'un Parisien qui le trouve "affreux"© GettyIstock

Depuis 2014, les Parisiens ont la possibilité de faire part de leurs projets dont l’un d’entre eux pourra être financé par la ville à hauteur de 100 millions d'euros. Un habitant du 18ème arrondissement de Paris a suggéré de démolir le Sacré-Coeur via la plateforme du budget participatif.

Il a déclaré à Fancetv info : "Le Sacré-Cœur est une verrue versaillaise qui insulte la mémoire de la Commune de Paris. Le projet consiste en la démolition totale de la basilique lors d'une grande fête populaire." Le Sacré-Cœur a été construit sur le mont des martyrs (Montmartre) en 1871 où commença l'insurrection de la Commune de Paris. Il est le symbole de la répression des Versaillais sur les vaincus.

Ce projet a reçu le plus grand nombre de "J'aime"

Même si des millions de touristes viennent l’admirer chaque année, le Sacré-Cœur n’est pas du goût de tous. "Je le trouve vraiment affreux et disproportionné dans le quartier. Il écrase tous les autres bâtiments de ce petit village", a-t-il déclaré. Ce projet a récolté le plus grand nombre de "J'aime" (230). Malgré cela, il est peu probable qu'il se concrétise.

Pauline Véron, adjointe à la mairie de Paris, a déclaré à Francetvinfo : "Manifestement, ce projet est non recevable et ne fera pas partie des projets pour lesquels les Parisiens pourront voter en septembre. Le Sacré-Cœur n’appartient pas à la Ville de Paris, il s’agit d’un monument classé historique. Et puis nous essayons de construire des choses plutôt que de les détruire." 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !