D'après l'Institut Pasteur, il faudrait que neuf adultes sur dix soient vaccinés pour un retour "à la vie d'avant". Pour le moment, cet objectif paraît bien loin. Zoom sur les territoires où l'on avance le plus.
Quels sont les départements où l'on vaccine le plus ?

Le diaporama indique les départements où le taux de vaccination (pour les personnes ayant reçu la première dose) est le plus élevé. Source : Santé Publique France (données arrêtées au 6 avril 2021)

En déplacement dans le Val-de-Marne, Jean Castex a annoncé ce jeudi 8 avril 2021 que "le pays tout entier venait de franchir les 10 millions de personnes ayant reçu une première dose du vaccin". "C'est une très bonne performance, la France vaccine beaucoup", s'est ensuite félicité le Premier ministre devant les journalistes présents sur place. 

Le chef du gouvernement en a également profité pour saluer "tous les efforts des professionnels de santé, des  bénévoles et des élus", qui sont "sept jour sur sept sur le pont au service de cette grande cause". 

Si le dépassement de ce cap paraît en effet assez symbolique, il faudra en faire beaucoup plus pour que le pays revienne peu à peu au monde d'avant la crise. Les derniers travaux de l'Institut Pasteur indiquent en effet que le taux de vaccination devra être très élevé pour qu'une "vie normale" soit possible. 

Vacciner 90% des adultes d'ici septembre prochain, un impératif pour l'Institut Pasteur

Selon les chercheurs, un taux d'immunité de 90% parmi la population pourrait être nécessaire afin de faire face au variant anglais. La souche britannique, de par son caractère très contagieux, risque en effet d'entraîner une nouvelle explosion des cas dans les prochains mois. Selon les modélisations de cet organisme très réputé, le R effectif - le nombre de personnes contaminées par un seul malade - pourrait atteindre R0=4.0 d'ici l'automne prochain. Ce qui signifie qu' une seule personne porteuse du virus pourrait en infecter quatre autres à elle seule. 

Ce scénario ressemblerait tout simplement à une catastrophe. Une totale saturation des services hospitaliers serait en effet dans ce cas là inévitable.

Il est donc indéniable que le temps presse. Raison pour laquelle, les autorités tentent par tous les moyens d'accélérer la campagne de vaccination. Parmi les solutions retenues, le déploiement de vaccinodromes à l'échelle nationale. Ces espaces de traitements de grande envergure voient peu à peu le jour. Réclamant de la place, ils sont situés dans des lieux pouvant accueillir beaucoup de public. 

C'est notamment le cas des stades de football. Plusieurs villes ou clubs ont ainsi répondu à l'appel. Du stade Vélodrome au Stade de France en passant par le Groupama Stadium de Lyon, ces enceintes géantes participent à cet effort national. 

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.