Les "itinéraires sécurisés" devraient bientôt apparaître à travers toute la France. Dans les environs de Nice, une portion de route est déjà équipée de radars quasiment tous les kilomètres.

La route de la Moyenne Corniche, située entre Nice et Menton va bientôt devenir le premier "itinéraire sécurisé". Ce sont des parties de route surveillées par un grand nombre de radars leurres, explique le site spécialisé Radars-auto.com

D’après le site spécialisé, les premières cabines ont été installées dans le courant de la dernière semaine de janvier. D’autres devraient être équipées dans les prochains jours, avec un objectif simple, répartir des radars quasiment tous les kilomètres, sur un tronçon de la départementale 6 007. 

L’ "itinéraire sécurisé" ne recouvre pas l’intégralité de la D 6007 qui relie Nice à Menton, mais bien une partie de 8,7 kilomètres traversant les communes de Beausoleil, de Roquebrune-Cap-Martin et Carnoles. 

D’après Radars-auto.com, cet axe est considéré comme dangereux et accidentogène depuis 2016. Après l’installation de panneaux informant de contrôles fréquents, et l’implantation d’un radar autonome régulièrement déplacé, des mesures plus draconiennes sont finalement mises en place avec des cabines de contrôle très rapprochées sur toute la longueur du tronçon. 

Des radars déplacés toutes les trois semaines 

La plupart des boîtes resteront cependant vides, alors que seules deux seront équipées d’un système opérationnel. "Mais, il vous sera presque impossible de savoir lesquel[le]s puisque les radars actifs seront déplacés toutes les trois semaines environ", précise le site spécialisé.

Il existe déjà de nombreuses zones sécurisées grâce à des panneaux annonçant la présence de détecteurs sur une distance donnée. Ainsi 4 000 kilomètres de route seraient déjà sécurisées de la sorte, en France. "Au sein de ces zones des radars autonomes sont susceptibles d'être présents ou pas", explique Radars-auto.com. 

La volonté du gouvernement semble donc de dissuader les automobilistes trop rapides à l’aide de ces boîtiers vides. Mais, si cette mesure ne suffit pas, nous risquons de nous retrouver avec des cabines de contrôles actives très rapprochées les unes des autres sur certaines portions de nos routes. Le gouvernement entend, en effet, faire poser 1200 unités pour la fin 2020.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.