Les petites coupures font les meilleures marges

Maintenant démonétisées, les petites valeurs permettent de réaliser les meilleures marges. Sur un catalogue comme celui de la CGB, on peut trouver certains billets de "20 francs Debussy" à 25 euros alors que, convertis en euros, leur valeur faciale ne s'élève qu'à 3,05 euros seulement d'après l'ouvrage La Cote des billets de la Banque de France et du Trésor : s oit un gain de presque 22 euros. Parfois, pour des séries plus rares, la cote peut aller bien au-delà et permettre de réaliser des marges plus importantes. "Mieux vaut conserver les coupures de "20 francs Debussy" ou "50 francs Saint-Exupéry"", avait déclaré en 2012 au Figaro Michel Prieur, spécialiste des monnaies au sein de la Compagnie Générale de Bourse (CGB.fr). En revanche, les grosses coupures sont moins intéressantes à la revente car leur valeur d'échange est souvent bien inférieure à celle faciale.

Toutefois, les billets et pièces en franc n’ont de valeur auprès des numismates que s’ils sont dans un état impeccable, ce qui est très rare. De ce fait, grâce à leur matière métallique, les pièces permettent souvent de réaliser des meilleures marges que les billets souvent abîmés après plusieurs années en circulation.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.