Un habitant de Provins (Seine-et-Marne) a été condamné pour avoir maltraité ses enfants et sa femme. Il punissait son fils de 2 ans en lui faisant ingurgiter de la harissa, une préparation à base de piments extrêmement piquante.
© CC/pixabay / Fernando Espí / Illustration

Condiment d'origine tunisienne, l'harissa suit une recette à base de piments rouges et de plusieurs épices. Mieux vaut en consommer à petites doses si l'on ne veut pas se retrouver avec le palais en feu ! Un habitant de Provins, en Seine-et-Marne, l'avait bien compris : il forçait son plus jeune fils âgé de 2 ans à en avaler quand l'enfant faisait une bêtise.

L'homme battait également ses autres enfants, certains issus du premier mariage de sa femme, les criblant de coups de poing et de pied. Il utilisait parfois même des câbles électriques, précise La République de Seine-et-Marne. Ce déchaînement de violence a valu à la mère et aux mineurs, âgés de 2 à 17 ans, des incapacités de travail allant jusqu'à 15 jours pour certains. Les filles se plaignaient par ailleurs d’être forcées de porter le voile.

À lire aussi –Seine-et-Marne : des ados se filmaient en train de maltraiter des personnes âgées

"Une vie familiale rose"

Le parquet voulait un an de prison ferme pour le Provinois, mais son avocat a trouvé les arguments qui ont fait flancher les juges. Selon lui, les déclarations des victimes étaient contradictoires. Il assure qu'elles "décrivaient auparavant une vie familiale rose", rapporte le journal.

D'après Le Nouveau Détective, le verdict a penché en sa faveur car la mère n'a prévenu les autorités qu'en novemenbre, bien après le début des violences. L'avocat de l'accusé a fait libérer son client sous contrôle judiciaire. Il devra finalement purger 18 mois de prison, dont 8 avec sursis.

Vidéo sur le même thème – Maltraitance présumée: une directrice d'école maternelle et une enseignante suspendues

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : La Française des jeux enclenche officiellement son processus de privatisation