Le déconfinement vient de débuter, mais certains se demandent déjà s'il sera efficace contre une deuxième vague du Covid-19. Quand pourra-t-on connaître les premiers effets du déconfinement ?
Quand saura-t-on si le déconfinement est réussi ?IllustrationAFP

Les Français peuvent recommencer à vivre presque comme avant. Depuis le lundi 11 mai, le pays a débuté sa période de déconfinement progressif, indique BFMTV. Il s’agit d’une première phase qui durera jusqu’à fin la fin du mois de mai, début juin, et qui déterminera les prochaines décisions du gouvernement. "Grâce à vous, le virus a reculé, mais il est toujours là". Tels étaient les mots du président de la République, Emmanuel Macron ce dimanche 10 mai, sur son compte Twitter. Ce message félicite la population, mais la met aussi en garde car la pandémie est toujours bien présente à travers l'Hexagone.

C’est pour cela, que les Français sont autorisés à se déplacer sans attestation (moins de 100 km), tout en respectant les consignes sanitaires mises en place par le gouvernement. Bon nombre de citoyens se demandent donc si des résultats positifs, encourageants, seront bientôt visibles. Il est important de rappeler que le virus est loin d’être éradiqué, ce qui veut dire qu’une deuxième vague de contamination peut ressurgir à tout moment sur l’ensemble du territoire. Il est donc encore très tôt pour se prononcer.

Il faudra attendre pour connaître les effets du déconfinement

En effet, le côté positif du confinement, c’est qu’il a permis de diminuer le taux de contagion pendant deux mois. Le déconfinement représente donc un risque aggravé de recrudescence de ce dernier. Pour le moment, personne ne peut en être certain. "On ne le saura pas avant plusieurs mois, au moins plusieurs semaines", a expliqué Philippe Juvin, le chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou à Paris, sur BFMTV. "On a 4-5 semaines critiques, il faut voir les choses, surveiller comme le lait sur le feu, cela peut repartir". Il pense également qu’une nouvelle vague de contamination peut ressurgir à n’importe quel moment, surtout les premières semaines. "C’est là où l’épidémie peut éventuellement reprendre et c’est là où nous devons être très vigilants", conclut-il auprès de la chaîne.

Il est donc certain qu’une hausse du nombre de cas sera constatée les premiers temps du déconfinement. Cependant, les citoyens ne pourront observer le phénomène que d’ici plusieurs semaines. "Vous avez jusqu’à 15 jours d’incubation et une bonne semaine de développement de signes cliniques jusqu’à ce qu’on voie des formes graves", rappelle Philippe Juvin. Le médecin précise que la population en saura plus d’ici la moitié du mois de juin, voire la fin. Pour ne pas attendre cette date de façon passive, le chef des urgences de l’hôpital Georges Pompidou met l’accent sur l’importance d’anticiper les événements. Que pouvons-nous faire ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Coronavirus : les gels hydroalcooliques sont-ils cancérigènes ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.