Alors que l'artiste Déborah de Robertis a encore fait polémique avec une "performance" osée dans un musée, Planet.fr revient sur les œuvres et performances artistiques contemporaines qui ont fait scandale à Paris.
Quand l’art contemporain fait polémique à Paris

La "performance" de Deborah de Robertis

1/7
La "performance" de Deborah de Robertis

L'artiste luxembourgeoise, Deborah de Robertis, a fait sensation dimanche en s'affichant culotte baissée en train de manger une pastèque, lors de l'exposition Araki au musée Guimet, à Paris, a indiqué 20 minutes

Le Vagin de la reine

2/7
Le Vagin de la reine

La Luxembourgeoise, connue pour s'être exhibée nue dans d'autres musées, était assise devant un mur de photographies, vêtue d'un kimono transparent. Elle a alors mangé avec avidité une pastèque entre ses jambes, prenant soin de faire couler le jus du fruit sur sa poitrine.

Le Pont des Arts

3/7
Le Pont des Arts

Selon le journaliste de 20 minutes, des applaudissements ont accueilli la "performance" de l'artiste avant que celle-ci ne se fasse embarquer pa la police.

Le plug anal

4/7
Le plug anal

Une œuvre de l’artiste britannique Anish Kapoor, baptisée le Vagin de la reine et déjà installée dans les jardins du château de Versailles, a suscité la polémique l'année dernière. Depuis quelques années, des artistes contemporains sont invités à exposer dans la demeure du roi Soleil. Ces expositions temporaires font l’objet de controverse. Les fortes connotations sexuelles des œuvres d’Anish Kapoor ont fait l'objet de nombreuses contestations.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !