Selon des procès verbaux consultés par L'Obs, Chérif Kouachi avait déjà l'intention en 2005 de commettre des attentats en France.

Selon les informations de L’Obs, l’un des deux auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo envisageait dès 2005 de commettre des attentats sur le sol français. Il y a exactement 10 ans, le terroriste avait été présenté à un juge d’instruction anti-terroriste alors qu’il préparait son départ pour l’Irak via la fameuse filière des Buttes Chaumont.

Selon les procès-verbaux auxquels L’Obs a eu accès, l’un de ses complices de l’époque déclarait alors que Chérif Kouachi lui parlait "de casser des magasins de juifs, de les attraper dans la rue pour les frapper, et de faire quelque chose ici (en France ndlr) avant de partir".

Lire aussi : Dix jours avant les attentats, Amédy Coulibaly avait été contrôlé "par hasard" puis signalé à l'antiterrorisme

Ayant pris pour cible deux établissements communautaires du XIXe arrondissement de Paris, le jeune homme de 22 ans qu’il était ne cachait pas ses velléités antisémites.

Devant le magistrat, Chérif Kouachi confirme avoir tenu ces propos mais précise que ce n’étaient que des mots, qu’il avait dû "péter les plombs" le jour où il avait évoqué ce projet avec cet acolyte.

Publicité
Et le futur auteur de l’attentat contre Charlie Hebdo de poursuivre : "quand j’ai demandé à Farid (Benyettou ndlr) si on pouvait cramer une synagogue, il a dit que moi, je ne pourrais pas parce j’étais français (…) La France n’est pas une terre de Djihad pour les Français".  Il explique alors au juge qu’il était pris dans une "spirale" croyant alors au discours des "70 vierges" l’attendant au paradis s’il mourait en martyr.

Pour avoir participé à cette filière, il avait été condamné à 18 mois de prison puis s’était fait discret. Jusqu’au 7 janvier 2015.

Vidéo sur le même thème - Prise d'otages à la porte de Vincennes : le premier témoignage

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité