Halloween aidant, la psychose des clowns maléfiques gagne du terrain sur les réseaux sociaux à tel point que certains magasins spécialisés sont en rupture de stock de costumes de clowns. Dans l'Hérault, un maire a même publié un arrêté pour interdire ce déguisement dans ses rues. Si cette affaire inquiète les services de polices, elle fait surtout le jeu de la presse. 
Psychose des clowns : comment la presse s’en empare

Libération : "Clowns sur la ville"

1/4
Libération : "Clowns sur la ville"

Ce vendredi 31 octobre, Libération pointe les débordements redoutés par les autorités en marge de Halloween ainsi que les dispositions prises par le ministère de l'Intérieur contre ce phénomène.

20 Minutes : "La clownerie a des limites"

2/4
20 Minutes : "La clownerie a des limites"

À l'instar de Libération, ce sont les mesures prises par les autorités qui intéressent 20 Minutes

Le Parisien : "Ces clowns qui ne font plus rire personne"

3/4
Le Parisien : "Ces clowns qui ne font plus rire personne"

Le Parisien a lui aussi placé un auguste sur sa Une.

La Dépêche du Midi : "La psychose"

4/4
La Dépêche du Midi : "La psychose"

La presse quotidienne régionale n'est pas en reste à l'image de cette Une de la Dépêche du Midi qui titre sur la "psychose" provoquée par ces "clowns agressifs".

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !