Un officier de police est soupçonné de proxénétisme à Paris. Il a été placé en garde à vue mardi. Les détails avec Planet.fr.
Capture d'écran Wikipédia

L’inspection générale des services (IGS) a placé en garde à vue, ce mardi, dans ses locaux, un officier de police de Paris. La personne écrouée est un officier de police de l’agglomération parisienne. Il est soupçonné, entre autre, de "proxénétisme aggravé".

Ce capitaine de police exerçait auparavant au sein de la brigade des stupéfiants du 36 quai des orfèvres. Il est désormais fonctionnaire de police à la sûreté territoriale, auparavant appelé le service de l’investigation transversale (SIT).A côté de sa mise en cause pour "proxénétisme aggravé", le policier est également poursuivi pour "association de malfaiteurs" et "aide à l'entrée et au séjour d'étrangers en situation irrégulière".Selon une source proche du dossier, "Il aurait notamment protégé des prostituées asiatiques qui travaillaient en région parisienne".

Garde à vue de 96 heures

Toujours selon la même source, la garde à vue de cet officier pourrait durer jusqu’à 96 heures. Rappelons qu'une garde à vue dure habituellement 24 heures et peut, dans certains cas, être prolongée de 24 heures supplémentaires, soit 48 heures. Toutefois, depuis 2004, et concernant des infractions bien spécifiques, la garde à vue du prévenu peut durer jusqu’à 96 heures. Les infractions reprochées à cet officier rentrent dans cette dernière catégorie.

En outre, le policier a quelques antécédents puisqu’il avait été sanctionné par le conseil de discipline en 2011 pour un "vol". Il avait alors été condamné à 15 jours de renvoi.

Vidéo sur le même thème : a u Canet, la police municipale a mis en place un "police drive" - 20/02

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.