Les propos choc tenus par Christine Boutin à propos des homosexuels dans les colonnes du magazine Charles ont fortement irrité deux responsables de l'UMP, lesquels ont appelé à condamner la présidente du Parti chrétien-démocrate.
©AFPAFP

© AFP

Rien ne va plus pour Christine Boutin. Après s’être fait épinglée par le "justicier de l’orthographe" en début de semaine, la présidente du Parti chrétien-démocrate doit à présent faire face aux vives critiques de deux responsables de l’UMP. Ces derniers ont en effet menacé de porter plainte contre elle et demandé à ce qu’elle soit sanctionnée pour ses récents propos choc sur les homosexuels. Dans le magazine Charles paru cette semaine, l’ancienne ministre a comparé l’homosexualité à une "abomination". Toujours selon elle, la personne ne serait cependant pas "une abomination" car "le pêché n’est jamais acceptable, mais le pêcheur est toujours pardonné".

"Christine Boutin doit être condamnée"Des mots "inacceptables" pour Florian Silnicki, délégué et membre fondateur de la Nouvelle Donne et Sébastien Chenu, secrétaire national en charge de l’exception culturelle. "La description de l’homosexualité comme une ‘abomination’ prouve une fois de plus l’homophobie profondément enracinée au cœur de la pensée de Mme Boutin", ont-ils vivement déploré. "Rien ne saurait excuser ou légitimer ces propos" que "nous condamnons avec la plus grande sévérité", ont-ils également affirmé. Très remontés contre la présidente du Parti chrétien-démocrate, Florian Silnicki et Sébastien Chenu ont même estimé que "ces déclarations choquantes ne sont pas une opinion mais un délit pénal" et qu’à ce titre, "Christine Boutin doit être condamnée".

Vidéo sur le même thème : Christine Boutin attaquée en pleine interview

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.