Des journalistes d'investigation du Point et de Médiapart comparaissent ce mardi devant la justice pour les "écoutes" dans l'affaire Bettencourt.

© AFP

AFP

Edwy Plenel

Publicité

L'affaire Bettencourt est de retour devant la justice à Bordeaux, ce mardi. L'ex-majordome de Liliane Bettencourt, Pascal Bonnefoy, comparaît pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" pour avoir réalisé des enregistrements clandestins au domicile de la milliardaire. "Cinq journalistes du Point et de Médiapart comparaissent quant à eux pour les avoir publiés.", rappelle le Huffington PostLes journalistes sont devant la justice pour détention et diffusion de documents portant atteinte à l'intimité de la vie privée". Ils risquent un an de prison et 45 000 euros.

L'emblématique journaliste à la moustache, Edwy Plenel, comparaît en tant que patron du site Mediapart

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité