Sommaire

Cédric Jubillar : "Ils ont effectué des prélèvements sous ses ongles, son sexe"

Auprès d'Actu Toulouse, Maître Jean-Baptiste Alary estime que son client était le coupable idéal "dès le départ". "Le jour même de la disparition, le 16 décembre après-midi, ils ont effectué des prélèvements sous ses ongles, son sexe, sans oublier son ADN", explique l'homme de loi. 

Pour rappel, le fils du couple, Louis, a également fait l'objet de prélèvements. Du haut de ses six ans, ce petit garçon serait la dernière personne à avoir vu sa mère le soir de sa disparition. Les enquêteurs ont prélevé quelques cheveux de l'enfant afin de déterminer s'il avait consommé des somnifères, ce qui expliquerait qu'il n'a pas entendu la moindre chose la nuit où sa mère s'est volatilisée. 

En plus des prélèvements, Cédric Jubillar aurait également fait l'objet d'une étroite surveillance...

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.