L’ouragan Irma a totalement aspiré l’eau des plages des Bahamas. Un effet secondaire qui n’engendre aucun risque d’éventuel tsunami.

L’ouragan Irma, survenu le 5 septembre, a fait de nombreux dégâts sur son passage, mais a surtout laissé désertique les plages des Bahamas quatre jours après. 

Si cela a suscité de nombreuses réflexions sur les réseaux sociaux, le HuffPost qui cite le Washington Post explique que c’est un effet secondaire de l’ouragan. Le cyclone attire l’air à l’intérieur de son œil mais également l’eau. C'est ce phénomène qui a entrainé une disparition totale des plages des Bahamas, laissant seulement les poissons et les coquillages sur le rivage.

Un phénomène qui n’engendre aucun risque d’éventuel tsunami

Publicité
L’eau, disparue quelques heures, est graduellement revenue. Cela arrive lorsqu’un ouragan très puissant intervient non loin d’un endroit. Ce phénomène n’engendre par ailleurs aucun risque de tsunami pour l’île, contrairement à ce que certains internautes ont pu croire.

Par précaution, mieux vaut tout de même éviter d'aller chercher des coquillages.

En vidéo sur le même thème : À Miami, Irma inonde les rues et casse des grues

mots-clés : Ouragan irma

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité