En France, le coronavirus touche maintenant des personnes de plus en plus en jeunes. Ainsi, la moitié des patients en réanimation ont désormais moins de 58 ans.
Coronavirus : pourquoi les patients gravement atteints ont désormais moins de 58 ans ?AFP

Si l'on a longtemps entendu que le coronavirus ne menaçait que les personnes âgées et que tout citoyen de moins de 60 ans et en bonne forme physique ne tomberait pas malade, il semble en réalité que tout le monde soit concerné. Plusieurs patients relativement jeunes ont depuis été contaminés et sont même décédés du coronavirus.

Le véritable choc à eu lieu la semaine dernière avec le décès d'une jeune fille de 16 ans. Si un décès à cet âge est "extrêmement rare", selon le directeur de la santé Jérôme Salomon, cette nouvelle inquiétante ne vas pas rassurer la population. Par ailleurs, BFMTV rapporte que l'âge des patients admis en réanimation est en baisse par rapport au début de l'épidémie.

Baisse de l'âge médian

Jérôme Salomon a expliqué, lors de sa conférence de presse du lundi 30 mars 2020, que les hôpitaux faisaient face à un afflux inédit de patients atteints du coronavirus, dans les services de réanimation. Selon ce dernier, ce sont plus de 5 100 patients qui ont été hospitalisés en réanimation, ce lundi 30 mars. Mais l'information la plus inquiétante est sans doute la baisse de l'âge médian des patients hospitalisés, qui passe désormais de 60 à 58 ans. Plus inquiétant encore, sur les dernières 24 heures, l'Île-de-France a enregistré un âge médian de 56 ans en réanimation, détaille BFMTV.

Mais alors a quoi est due cette baisse constante de l'âge médian des patients admis en réanimation ? Mais surtout, présage-t-elle d'une épidémie dangereuse pour tout le monde, sans distinction d'âge et d'état de santé ? Certains expliquent cette baisse par la possibilité d'un choix du personnel soignant, qui favoriserait la prise en charge de personnes plus jeunes au détriment des plus âgées.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.